FANDOM


Note-8

Ian Livingstone est de retour pour ce qui est son livre le plus original, puisque le seul n’appartenant pas à de l’héroïc fantasy. C’est, en effet, plutôt dans Mad Max qu’a été puisé le scénario du combattant de l’autoroute. Nous sommes en 2022. La population terrienne a été décimée par un terrible virus et les survivants sont rares. Ces derniers se décomposent en deux groupes : ceux qui sont favorables à rebâtir une civilisation et qui se sont réfugiés dans des villes fortifiées, et ceux qui préfèrent vivre du pillage et de la violence. Nous appartenons évidemment au premier groupe et le personnage que l’on incarne va être chargé d’une mission de la plus haute importance, à savoir se rendre dans une autre ville pour échanger des céréales contre du pétrole. Comme le trajet sera périlleux, on est équipé d’une Dodge Interceptor truffée de gadgets à la James Bond. Si ce scénario n’est pas original, il a le mérite d’être efficace. L’aventure se déroulant dans un monde post-apocalyptique, quelques nouvelles règles sont présentes, comme le combat au pistolet ou le combat à bord de notre véhicule.

L’aventure se déroule exclusivement sur les routes menant à San Angelo (la fameuse ville), sur une terre morte et quasiment déserte. Cependant, l’aventure ne sera pas de tout repos. En effet, des groupes de bandits à motos ou possédant des véhicules rôdent sur les autoroutes, n’attendant que d’éliminer notre héros. Cela donne lieu à de nombreux affrontements, qui rappellent beaucoup les films Mad Max. Mais, plus que ces scélérats, c’est le compteur de votre véhicule qu’il faudra surveiller. Votre voiture consommant énormément, vous devrez plusieurs fois faire le plein avant d’atteindre votre but. Il faudra donc dénicher de l’essence, ce qui sera loin d‘être facile. Ceci fait que cette aventure s’avère être une one-true-path, moins difficile que les précédents de l’auteur, mais tout de même pas aisé. Les combats sont assez nombreux mais aucun n’est vraiment périlleux, ce qui fait que la difficulté globale n’est pas très élevée.

L’ambiance de planète dévastée est plutôt bien rendue, même si les paragraphes sont parfois un peu courts et manquent donc d’approfondissement. Le fait de posséder une voiture avec lance-roquette, clous et autres gadgets est un plus indéniable et constitue un des intérêts majeurs de cette aventure. On devra d’ailleurs gérer notre véhicule comme la prunelle de nos yeux : il possède une endurance lui aussi et les armes sont par ailleurs limitées.

Pour ce qui est des moments marquants, il n’y en a pas vraiment mais il y a pas mal de passages intéressants : une course de voitures, le sauvetage du maire de notre ville, la défense de San Angelo, le duelliste du pont….Les PNJ sont par contre peu nombreux et pas spécialement attachants. Mais il est logique de ne pas croiser grand monde sur une terre dévastée.

Le Combattant de l'Autoroute est donc un très bon opus. Sa relative originalité, son ambiance bien retranscrite et le fait de posséder une voiture blindée font qu’on ne voit pas le temps passer lors de la lecture. Seul bémol, le format one-true-path, un style moyen par moments, et une intrigue totalement reprise de Mad Max.

Gogorn

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard