FANDOM


8/10

Voici probablement le livre culte de Ian Livingstone. Le Labyrinthe de la Mort est vraiment l’ouvrage typique de l’auteur, avec les qualités et défauts que cela comporte.

La trame est assez simple mais très efficace : un baron a construit un labyrinthe souterrain, peuplé de monstres et de chausse-trappes. Chaque année, des candidats se portent volontaires pour le traverser lors de l’Epreuve des Champions. Une bourse de 10 000 pièces d’or est le prix de cet exploit. Nous incarnons, dans cette aventure, un des candidats venus tenter sa chance à « La Marche ».

Le récit se déroule exclusivement à l’intérieur du labyrinthe et est bien évidemment un one-true-path. En effet, on doit découvrir dans les souterrains trois pierres précieuses afin de déverrouiller la dernière porte du labyrinthe. Six sont dissimulées dans les souterrains mais trois sont des leurres. La recherche des trois joyaux ne sera pas facile et demandera certainement de nombreuses tentatives. De plus, et contrairement aux ouvrages précédents, quelques combats pourront ici poser problème, notamment le monstre des abysses ou la manticore. Bref, le livre est assez ardu, par sa structure comme par ses combats.

L’introduction est assez longue et nous met bien dans l’ambiance qui nous accompagnera tout au long de la lecture. L’ambiance du labyrinthe est plutôt bien rendue malgré le fait qu’elle soit un peu trop répétitive: la froideur et le vide des souterrains peuvent, au bout d’un moment, lasser mais les rencontres avec les habitants du souterrain permettent de casser la monotonie.

Hormis les traditionnels monstres, on retrouve à plusieurs endroits des Maîtres de l’Epreuve, des serviteurs du baron, chargés de nous faire passer des tests souvent très périlleux. C’est l’une des meilleures idées du livre, l’autre étant les rencontres avec les autres candidats. En effet, on pourra à de nombreuses reprises revoir nos concurrents, discuter avec eux, les attaquer, voire s’allier pendant quelques paragraphes. Cette interaction est vraiment agréable, bien qu’elle ait pu être encore plus poussée.

Le bestiaire comporte quelques originalités, comme les monstres de l’abysse, des sortes de tyrannosaures, ou les bêtes du bassin, ignoble créature bouffie. Pas de moments vraiment forts mais beaucoup d’idées sympathiques, qui font qu’on ne s’ennuie pas une seconde à la lecture du livre. Le paragraphe final est très bien écrit et conclue efficacement l’aventure, malgré sa courte taille.

En conclusion, Le Labyrinthe de la Mort est l’un des meilleurs ouvrages de Ian Livingstone. Si mon opinion a légèrement baissé au cours des années et que je ne le considère plus comme un chef d’œuvre, il demeure un très bon Défis Fantastique et un modèle de donjon crawl. A découvrir au plus vite.

Gogorn

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard