FANDOM


Note-3

Après son piètre Le Mercenaire de l'Espace, Andrew Chapman récidive dans l’univers de la science fiction. Cette-fois ci, cependant, le scénario paraît vaguement plus original : on incarne en effet un policer de la brigade antistupéfiants, qui a pour mission de démasquer les responsables d’un vaste réseau de trafic de Satophil D. (Drogue futuriste). On a donc droit aux règles habituelles quand il s’agit d’un livre dont vous êtes le héros de Science Fiction : un vaisseau, des armes futuristes et autres gadgets…on a toutefois, apparemment, un ldvelh assez innovateur et c’est assez alléché que l’on attaque le paragraphe d’introduction. Qui nous refroidit immédiatement. Car, on reconnaît tout de suite la marque de fabrique Chapman : court, fade et tout à fait banal. Et le récit sera malheureusement du même tonneau. Là où Steve Jackson aurait abouti à un chef d’œuvre avec Rendez-vous avec la M.O.R.T. , Andrew Chapman sombre, comme de coutume, dans la facilité. Et nous livre, pour la deuxième fois en deux opus, un des plus mauvais livres de la série.

L’aventure tente pourtant de mettre en place une ambiance crapuleuse et de nous captiver avec son enquête intergalactique, mais est loin, très loin, d’y parvenir. La faute à un style pauvre, des paragraphes courts qui ne parviennent pas à mettre en place la moindre ambiance, mais aussi à un scénario finalement très pauvre. On se laisse porter de lieux en lieux par le livre, sans voir le pourquoi du comment, et ce du début à la fin. Les quelques PNJ présents sont assez falots et aucun n’est réellement original (en particulier le « boss » de fin, déception immense). Le livre ne comprend aucune scène marquante et le bestiaire n’a rien de novateur. Enfin, c’est une chose révélatrice de la qualité d’un livre selon moi, le paragraphe final fait encore une fois trois lignes. (Andrew Chapman est un coutumier du fait, rappelez-vous Le Mercenaire de l'Espace !)

Pour finir, parlons brièvement de la difficulté. Elle est assez peu élevée puisqu’aucun objet indispensable n’est finalement nécessaire. Les combats sont rares et ne posent généralement pas la moindre difficulté pour peu que vous ayez tiré des stats moyennes. En revanche, les PFA sont légions et très souvent injustes. (Pour preuve, l’affrontement final où l’on a une chance sur trois de survivre). Déception aussi à ce niveau-là donc.

Vous l’aurez donc compris, ce n’est pas Les Trafiquants de Kelter qui va remonter le niveau des livres dont vous êtes le héros de Science Fiction. Il s’s’inscrit dans la lignée de Le Mercenaire de l'Espace et de La Galaxie Tragique, c'est-à-dire de bonnes idées de départs mais très mal concrétisées. Pas grand-chose à sauver de ce désastre. Passez votre chemin !

Gogorn

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard